« Aimeriez-vous vous confesser, mon fils ?

— Je ne le veux pas, monseigneur. »

Le froidtoujours le froid. Estce la fin ? Nos ennemis ont-ils eu raison de nous ? Il y a une chose que je sais : l’espoir, la loyauté, l’amour, la foi… rien de tout cela ne pourra plus nous sauver.

Alors que l’empereur Lysander de Castlewing et le séraphin Démosthène assiègent toujours la cité, Philippe Gardeval est emprisonné et relevé de sa charge. Le roi est persuadé d’avoir trouvé son traître et le sourire de la victoire orne maintenant les visages de ceux qui souhaitaient la chute du sénéchal. Basse politique ou véritable trahison ? Violence, regrets, haine, amour, les personnages de Grégory Da Rosa n’auront jamais été aussi humains, touchants et détestables.

Avec Sénéchal III, Grégory Da Rosa nous offre un final puissant et saisissant de justesse. Plus qu’un roman, ce troisième tome est une invitation à prendre toute la mesure et la démesure de la tragédie et des drames qui emportent les habitants de Lysimaque. L’auteur frappe fort pour nous emmener, une dernière fois, dans les méandres torturés de la cité assiégée et de l’esprit sinueux du grand sénéchal de Méronne !

Grégory Da Rosa, né en 1989, vit à Montpellier. Passionné par l’histoire médiévale et la fantasy, il met en musique avec beaucoup de finesse et d’intensité son imaginaire singulier et son amour des beaux récits.

 

CHRONIQUES :

« Cette conclusion douce-amère, à la fois épique et tragique, vient conclure une trilogie qui devrait s’imposer dans le paysage de la fantasy française, du fait de son style mais aussi de la solidité de l’intrigue. » Elbakin

 » Grégory Da Rosa a réuni toutes les conditions pour nous donner un troisième tome mémorable avec un final édifiant, stupéfiant digne d’un Game of throne : il y a de la magie, des combats, des intrigues, des rebondissements et un dénouement qui m’a laissée pantoise.
Un grand merci à Grégory Da Rosa qui m’a offert cette magnifique trilogie qui me permets d’écrire ma deux-centième critique. Je comprends qu’il soit comparé à Jean-Philippe Jaworski . C’est un tout jeune talent fort prometteur doté d’une incroyable imagination.  » Babelio