Voici la geste des jeunes héritiers des clans du Nord et de leurs
compagnons. Voici la geste des princes otages, de celles et ceux qui ont pour projet de rassembler les marches du Gel pour en faire leur royaume rêvé, puissant, sûr et juste, gouverné avec sagesse.

Presque un an après la bataille finale entre les citadelles de Sveld et d’Asreld, l’orpheline Ithaen est montée sur le trône du royaume unifié de Sveldia. Avec l’aide de ses amis et de l’étrange la Locuste, elle coordonne le destin de ses alliés, anciens ou nouveaux, avec la maîtrise d’un chef d’orchestre.
Mais il n’est pas certain que cela soit suffisant. Le Royaume Éveillé sera-t-il assez fort pour survivre à sa première grande guerre, alors que les Légions infinies de l’Empire séide se mettent en ordre de bataille ?

Alliant l’aventure haletante à un imaginaire hors norme, Adrien Tomas est un auteur incontournable de la fantasy francophone. Après le succès de La Geste du Sixième Royaume qui a remporté en 2012 le prix Imaginales du meilleur roman de fantasy, et de La Maison des Mages dans le même univers, c’est pour notre plus grand plaisir qu’il revient avec une nouvelle saga épique et intimiste, cette fois située bien avant La Geste du Sixième Royaume.

LES CHRONIQUES :

 » Adrien Tomas est au somment de son art. Ce deuxième tome est plein de rebondissements et les personnages sont hauts en couleurs sans être caricaturaux. A lire absolument en attendant le dernier tome » Amazon

 » Le roman est passionnant à lire et le monde développé est très intéressant (de la Fantasy, avec une pointe de Steampunk et de technologie et une magie sur plusieurs niveaux rafraichissante). » Cédric Jeanneret

 » Adrien Tomas a très bien su distiller le suspense et disséminer nombres d’ingrédients qui font du Chant des Épines, une trilogie à lire et relire. » Le comptoir de l’écureuil

 » On retrouve un souffle épique impressionnant, cela m’a fait comme l’effet d’une charge dans un livre de Gemmell… tout plein de frissons, et une tension haletante. » Lhotseshar

 » L’intrigue se complexifie et le roman prend un côté plus sombre et épique. La tension qui est présente tout au long du récit arrive à son apogée avec la fin du roman, vraiment bien écrite et qui lorgne du côté de Gemmell. Ce second tome est une réussite et il me tarde de lire la suite. » au pays des caves trolls