Marseille, 1905. En ce soir de Noël, on inaugure le pont Transbordeur dans la la fête et les feux d’artifice. Bertrand Lacejambe, botaniste aux cheveux capricieux, assisté par son ami Fenby, elficologue amateur, est chargé d’élucider la mystérieuse disparition de la plus banale espèce de fleur de la ville.

Piégés dans un labyrinthe urbain aux occultes secrets, de soirées mondaines en scènes de panique, nos deux héros vont très vite se retrouver au coeur d’une conspiration qui menace de plonger la cité phocéenne dans le chaos. Et de ressusciter l’un de ses plus terribles cauchemars.

Après Délius, une chanson d’été, La Nuit des labyrinthes nous plonge dans un univers féerique et effroyable, une enquête délirante aux implications ténébreuses.

Sabrina Calvo est née à Marseille en 1974. Reconnue pour son sens très singulier du merveilleux et de l’absurde, elle vit quelque part dans le monde fatal.