— 585 av. J.-C.

Sarban n’est qu’un enfant lorsqu’il quitte la ferme familiale pour rejoindre l’immense cité de Babylone. Il y entame son noviciat dans le fameux ordre des accusateurs, chargé de faire respecter la loi. Quinze ans plus tard, devenu un membre estimé et redouté de cet ordre, Sarban va être confronté à la plus extraordinaire enquête de sa carrière.

De funestes présages annoncent l’épuisement des dieux. Les hommes doivent verser leur sang. Alors le temps et la loi suspendent leur cours et, les habitants de Babylone s’enfoncent dans la folie. Le chaos s’installe dans la mère de toutes les villes. Crimes, viols, pillages… tout devient permis. Dans la fureur générale, Sarban est témoin d’un meurtre étrange qui semble avoir été commandité avant l’irruption de ces temps troublés…

Des Jardins suspendus à la tour de Babel, malgré la haine des hommes et la colère des dieux, l’accusateur décide de mener l’enquête. Pour le pire. 

Parce qu’il est à la fois polar historique, récit de fantasy et quête métaphysique, Car je suis légion est un trésor de lecture qui possède un pouvoir unique : celui de nous transporter au coeur de la vérité d’une époque, celle de la Babylone antique. Avec ce roman, Xavier Mauméjean poursuit son oeuvre remarquable faite de fusion des genres et d’exploration de l’histoire.

 

CHRONIQUES :

« Les amateurs du Mystère de la chambre jaune ou des Dix Petits Nègres apprécieront cette énigme retorse, presque à huis clos. La touche fantastique du roman se relie aux nombreuses croyances babyloniennes. « J’aime interroger le réel et le vrai dans mes livres, rappelle l’écrivain. Je fais donc beaucoup de recherches pour être le plus réaliste possible et ainsi créer la confusion avec ce qui va se révéler faux. » En se basant sur l’historien grec Hérodote et la description de la Bible, le grand final de cette enquête est digne d’un péplum avec ses combats aux glaives et à l’arc à travers la plus fameuse des tours, celle de Babel. Xavier Mauméjean avoue s’être inspiré du film culte de Bruce Lee Le Jeu de la mort. Les fans reconnaîtront le géant Kareem Abdul-Jabbar présent dans cette surprenante Babylone. » Le Point
« Car Je Suis Légion se présente comme une enquête à la Sherlock Holmes tout en mariant des hauts faits historiques apparentant ainsi le récit à de l’uchronie. Le résultat aboutit à un texte à l’action palpitante qui nous harponne immédiatement. Pour sa belle réédition, il fait donc toujours son petit effet.  »  Fantasy à la carte
« Car je suis légion est un roman de fantasy historique très bien documenté, rythmé et violent.  L’exotisme de Babylone ne cède le pas que devant une histoire charpentée et captivante. Une très bonne pioche. » Albédo

Thriller passionnant ! J’ai trouvé ce livre vraiment passionnant, car il allie à la fois le genre thriller et des allusions bibliques de la période babylonniène. Les descriptions sont trés bien faites : on se croirait transporté 2500 ans en arrière. » Lecteur Anonyme

« Mais Car je suis légion est aussi un thriller. Et il n’a rien à envier aux classiques du genre. Haletant de bout en bout, ce livre tient toutes ses promesses. Une très belle réussite. » Culture SF

 » Ce « polar » historico-fantastique vous entraîne non seulement dans une autre période (mais ça, et même si l’époque choisie est inhabituelle, il est loin d’être le seul) mais surtout, dans un autre mode de pensée. En effet, l’auteur a réussi l’exploit de nous faire rentrer totalement dans la peau de ses personnages dont tout le comportement est influencé par des croyances méconnues. Nous ne sommes pas de simples observateurs de l’histoire, nous y sommes intégrés. Expérience originale et vivement conseillée. » Lecteur Amazon