PRIX UTOPIALES EUROPÉEN 2012
PRIX ELBAKIN 2012 du meilleur roman de Fantasy

Castel de Broe, six mois ont passé depuis la mort de Noalle et Chien du heaume, anéantie par la perte de ses doigts, s’abîme dans la contemplation de sa griffe de fer, cadeau de Regehir le forgeron. Bréhyr entend lui redonner vie et l’entraîne sur les routes à la recherche du dernier homme qu’elle doit tuer : Herôon. Parti en Terre sainte, celui-ci reviendra par le Tor, une tour mythique où le monde des vivants s’ouvre à celui des morts.
Les deux guerrières remontent alors le sillage de sang, de larmes et de pourriture des croisades, arpentant côte à côte la voie de la folie et de la vengeance. Dans ce calvaire, Chien rencontrera Saint Roses, chevalier à la beauté d’icône, au savoir de maestre et dont la foi s’est érodée au pied des hautes murailles de Jérusalem. Une faible lueur qui annonce peut-être un espoir de rédemption.

Après Chien du Heaume, son premier roman lauréat de nombreux prix littéraires ( dont, en 2010, lGrand Prix de l’Imaginaire/Étonnants Voyageurs, ainsi que le Prix Imaginales), Justine Niogret poursuit son exploration du Moyen Âge. Dans sa langue ciselée et dure, l’auteur nous dépeint les croisades dans toute leur fureur et leur réalisme. Mordre le bouclier, récit épique et violent surprendra le lecteur par la noirceur lumineuse de son ton et son onirisme cru.