Dans les ruines fumantes de Lysania, capitale de Matricia, un sorcier et une magicienne se préparent à un duel sans merci ni retour. La belle et dangereuse Dionisia face à Alino, son oncle perfide et pervers, sont les derniers survivants d’une famille maudite. Ils vont s’affronter avec les lames de tarot au jeu du Destin. Pour chaque carte tirée, un souvenir ressurgit du passé, composant petit à petit la tragique histoire d’une vengeance familiale, le tableau effroyable d’un clan d’assassins et de manipulateurs.

Pendant ce temps, le nécromancien Angelo di Larini cherche sur les terres ravagées de Matricia le moyen de contrer le mal qui ronge L’Archipel des Numinées.

 

Charlotte Bousquet tire le rideau sur l’Archipel des Numinées avec ce troisième acte. Sa plume élégante et raffinée éclaire la noirceur de son univers de dark fantasy aux accents de Renaissance italienne. Avec une vingtaine de romans publiés, elle compte désormais parmi les plus talentueuses voix de la fantasy française.

 

 

LES CRITIQUES

« Matricia conclue donc avec puissance le premier cycle de cette saga. Charlotte Bousquet nous livre un roman sombre, magnifiquement construit autour de l’histoire tumultueuse d’une vengeance, incarnée en la personne de Dionisia… Matricia nous est offert comme un précieux rubis, taillé dans la pierre rouge sang, tâché de l’ichor corrompu des Tengelli. » Traqueur Stellaire

 

« Au final, Matricia est pour moi un roman sans faute. L’ambiance est un peu différente de celle de Cytheriae, l’oppression est différente, la cruauté aussi. Ce sont là deux romans qui ont de nombreux points communs, mais qui sont loin d’être de simple redite. Charlotte Bousquet ne se contente pas de nous livrer le même type de livre avec une trame différente, mais bien une toute autre expérience, peut être un peu plus classique mais tout aussi prenante. Bref, vous l’aurez compris, lisez Matricia. » If is dead

 

« Un roman à dévorer pour les amateurs de divination, de magie et de vengeance machiavélique… » PortDragon