Virtuellement invisible, il peut donner libre cours à tous ses penchants, tous ses désirs : dîner gratuitement à la Tour d’Argent, soulever les jupes des belles passantes immobilisées, vider le contenu du portefeuille des messieurs… Mais quel est le revers de ce pouvoir, quelle malédiction se trouve à l’œuvre ?
Dominique Douay, écrivain d’origine lyonnaise, fut l’une des plumes françaises les plus en vue durant les décennies 1970-80, récompensée par deux Grand Prix de la SF Française (1975 et 1989). Son œuvre va faire l’objet de rééditions chez plusieurs éditeurs, dont ce roman qu’il a légèrement retouché et qui est l’un de ses principaux. Un chef-d’œuvre entre rire grinçant et fantastique contemporain.