« Je pense que ce roman est un futur classique – il m’a énormément impressionné… Aussi profond et structuré que Dune. » Arthur C. Clarke

 

Dans le cadre du processus actuel de redécouverte des classiques de l’imaginaire, Le Cycle de Tiamat de Joan D.Vinge, initialement publié en 5 tomes dans les années 90, fait partie des incontournables d’une certaine SF « ethnologique », mêlant avec brio éléments de SF et de fantasy dans une fresque au long court. Cette réédition bénéficie pour l’occasion d’une exploitation en 2 forts volumes.

La planète Tiamat est la plus primitive des derniers mondes encore à portée spatiale de l’Hégémonie. Vivant au rythme d’interminables saisons hivernales et estivales, elle a tout oublié de la technologie de vol hyperspatial de ses ancêtres, et les seuls voyages possibles se font en utilisant les remous quantiques provoqués par un proche trou noir, dernier passage avec les autres mondes de l’Hégémonie.

Après cent cinquante ans de règne, la belle Arienrhod, la Reine des Neiges et de l’Hiver, n’est pas encore lasse du pouvoir. Et pourtant voici que vient le temps de l’Eté, celui des Etésiens. Qui va pousser Arienrhod a recourir à de secrets clonages… des êtres en lesquels elle pourra se réincarner éternellement. Une tâche redoutable qui va échoir à Moon, une jeune Etésienne pour qui n’ont existé jusque là que les joies de la mer et l’amour de son cousin Sparks…

 

Intégrale :

– La Reine de l’été tomes 1, 2, 3

 

Les critiques :
« Ce space-opera flamboyant est servi par la profondeur des analyses des personnages et la poésie des récits de Joan D. Vinge. Même si les trois romans qui constituent le cycle ont, chacun, leur atmosphère et leur rythme distinct de ceux des autres, il serait à mon avis faux de prétendre en préférer un et rejeter les deux autres : le cycle est une œuvre globale. Et une œuvre maîtresse, qui ne pâlit pas des comparaisons que j’ai faites plus haut.

Relisez-le si vous l’avez déjà lu, découvrez le dans le cas contraire. Vous ne devriez pas être déçu du voyage vers Tiamat et des promenades accessoires sur Kharemough et Numéro Quatre (la planète de Finismonde). » Phenix web

 

«  Pour un roman publié en 1980, il reste d’une actualité exceptionnelle, ce qui confirme l’intuition d’Arthur C. Clarke : « je pense que ce roman est un futur classique .»

Courez l’acheter ou plongez sur votre clavier pour le commander. Vous allez passer de délicieux moments avec le cycle de Tiamat. » Mythologica