Aujourd’hui l’atome, demain l’espace

Et si des savants nazis avaient rejoint le programme spatial français ?

Et si le général de Gaulle avait obtenu les pleins pouvoirs ?

Et si la France avait conquis l’espace avant les Américains ?

Et si une dictature « nucléocrate » avait vu le jour ?

 

Passionné d’histoire et des possibilités d’icelle, Johan Heliot a écrit de nombreuses uchronies, dont la plus connue est sa Trilogie de la Lune (Prix Rosny aîné, Prix Bob Morane). Pour ce roman inédit, il mêle de nouveau personnages historiques et science-fiction afin de mener une réflexion sur le positivisme des années 1950, le tout nucléaire et les dangers d’une science sans conscience.

Comme souvent, ses histoires faussement légères sont un hommage à la science-fiction conquérante, se teintent de politique et donnent à voir un autre versant du réel.

 

LES CRITIQUES

« La Roue, pour ses détracteurs et l’ennemi américain l’Orbe, a fait sécession et menace de son feu nucléaire le monde. Magnus Maximilian, concepteur du fleuron de notre programme spatial, a rejoint la station avec une poignée de partisans, dont le professeur Clain. Père de la pile atomique, ce dernier a offert à la France sa totale indépendance énergétique. Rappelons qu’il y a vingt ans, le général de Gaulle avait lancé un vaste programme afin d’étendre notre empire jusqu’aux étoiles. La base d’Hammaguir dans le désert algérien fut le lieu de tous les possibles.

Aujourd’hui l’Hexagone est la proie des activistes indépendantistes et notre armée a bien du mal à restaurer un semblant de paix sociale.

Bref, comme dirait feu le Général : c’est la chienlit… »

Extrait d’un article de France éternelle.

 

« Françatome est une œuvre dense, enrichissante, pénétrante et mélancolique, servie par un style limpide. A mon avis, une très grande réussite ! » Salon-littéraire

 

« Après la « Trilogie de la Lune », Johan Heliot, nous livre, ici en 260 pages quelque chose de puissant qui tient le lecteur du début à la fin de sa lecture. » Tous les livres

 

« J’ai été captivé par le nouveau roman de Johan Heliot, à la fois érudit, palpitant et sensible. L’intrigue, riche sur le plan historique et scientifique, est portée par un suspense permanent et des personnages attachants. » critique Babélio