Près des forêts anciennes où chassent les premiers hommes, dans le roc des montagnes, on creuse les fondations des royaumes à venir. On y rêve de concorde, d’arts et d’amour, on y bâtit palais, ponts et destinées. Les siècles passent.

Ores vient la fin des temps, le sol tremble, la mer boue, et s’écroulent les cités qu’on croyait éternelles, en une pluie de poussière plus sombre que le jour. Mais des cendres renaît l’espoir, et s’amorce un nouveau cycle. Fleurs au creux des ruines nous conte l’histoire du Demi-Loup.

« Les hommes se taisent. Je parle de Varidian, de la disparition d’un lac et de l’apparition d’un autre. Ils ont peur. Autour de nous, le silence, hormis Aldemar qui miaule toujours. L’un des musiciens reprend la parole. « Écoutez, mes amis, le chat chante mieux que nous. Il chante pour la fin du monde. – Vous sentez ce vent ? murmure un autre. Il faut le laisser nous pousser. » Ils partent. En effet, je sens le vent sur mon visage. Il vient du nuage de Nuit. Un vent fait de vagues, tantôt glacées, tantôt tièdes et fétides. Mon avancée ne s’en trouve que plus difficile, mais demeurer immobile me semble plus absurde que de m’efforcer de progresser encore. »

Née en 1988 en Saône-et-Loire, titulaire d’un Master de cinéma, passionnée d’escrime et d’équitation, Chloé Chevalier vit depuis quelques années en région parisienne, où elle partage sa plume entre écriture scénaristique et romanesque. En parallèle, elle tient avec quelques collaborateurs de longue date les rênes d’une société de production, les Films d’Argile. Les Récits du Demi-Loup sont ses premiers romans.