Prix Tour Eiffel 1999

Prix Ozone 2000

Les AnimauxVilles, gigantesque cités biologiques et conscientes, capables de défier les lois de l’Espace-Temps, ont permis à l’humanité de coloniser l’espace. Mais celle-ci s’est divisée en quatre rameaux, les Mécanistes, les Connectés, les Organiques etles Originels. Entre ces factions que trop de choses séparent, la guerre menace d’éclater.

Face à ce danger, un AnimalVille tente de tracer une autre voie. Les rameaux sont invités à assister ensemble à un spectacle unique : la mort par supernova d’une étoile binaire. Leurs représentants seront-ils à la hauteur de cet événement cosmique ? Et quelles seront les conséquences de ces retrouvailles ?

À la fois porté par un souffle tragique et une réflexion intimiste, hanté par la passion de l’art, le pouvoir mortifère de la technologie ou la quête sans fin de l’immortalité, Étoiles Mourantes dépeint la fresque d’une post-humanité en prise avec son plus grand défi : sa propre extinction.

L’Universalisme et le refus de la xénophobie sont au coeur de ce space opera épique et foisonnant. Avec ce roman, Ayerdhal et Jean-Claude Dunyach signent tout simplement l’un des chef-d’oeuvres de la Science-Fiction.

Ayerdhal
Avec deux Grands Prix de l’Imaginaire à son actif, Ayerdhal est l’auteur de plus de vingt romans. Il a reçu en 2011 le prix Cyrano pour l’ensemble de son œuvre.
 
Jean-Claude Dunyach
Novelliste et romancier plusieurs fois primé, Jean-Claude Dunyach cisèle les paradoxes et les visions humanistes pour notre plus grand plaisir.
 
Gilles Francescano qui illustre la magnifique couverture, est un dessinateur français principalement connu pour ses illustrations de science-fiction.
Il a obtenu en 1995 le Grand Prix Mondial de la Science-Fiction et en 1996, l’aérographe d’or international à « L’International Airbrush Forum ».

LES CRITIQUES

 » Etoiles mourantes est donc un livre ambitieux et exigeant, particulièrement impressionnant, méritant pleinement le prix attribué. En outre, malgré sa densité et sa richesse, il demeure d’un accès relativement facile à tout lecteur déjà familiarisé avec la SF. » -Noosfere

 » C’est exactement ce que le couple Ayerdhal/Dunyach est parvenu à réaliser ici. L’équilibre est si parfait qu’il ne reste qu’à crier au chef-d’œuvre. » -Claude Ecken, l’écran fantastique

 » Plus de quatre ans ont été nécessaires pour construire ce livre-univers qui met en scène des « animaux villes », capables de se déplacer instantanément dans l’espace. Cette oeuvre complexe, capable de rivaliser avec les meilleurs textes anglo-saxons, a été récompensée par le Grand Prix de la tour Eiffel.  » -L’Express.fr