La galaxie est entrée dans une nouvelle ère, celle de l’Essor. Les hommes et les femmes ont repris les voyages à travers l’espace, recréent ainsi les liens qui s’étaient rompus entre les planètes. Mais alors que les navires de commerce parcourent les nouvelles routes galactiques, d’autres profitent désormais de cette nouvelle prospérité : les pirates. Et l’une d’entre eux,Bloody Marie, est bien décidée à venger la mort de son père et ne pas se faire oublier en lançant son vaisseau le Long John pour un dernier raid.

Alliant action, aventure et science-fiction, Jacques Martel signe un récit prenant et intriguant, une histoire épique et magistrale avec une fin étonnante !

Jacques Martel est co-fondateur des éditions Hartois. Passionné d’histoire médiévale et antique. Il participe à la publication des magazines : Histoire antique, Histoire médiévale, L’art de la guerre. Il pratique l’escrime, le jiu-jitsu et prend part à des reconstitutions historiques de batailles du XIIIe siècle. Il vit actuellement dans les Landes.

Il a auparavant publié Sacrifice du guerrier et La guerre de l’Hydre aux Éditions Mnémos.

LES CRITIQUES

« Qui peut encore vouloir lire un roman de piraterie dans l’espace aujourd’hui ? À priori pas moi, car j’ai furieusement l’impression d’avoir fait le tour du genre et nombre de space operas me tombent des mains lorsqu’ils se contentent de décalquer les romans d’aventures maritimes…
Pourtant, je le confesse, Jacques Martel a réussi l’exploit de m’embarquer dans son récit dès les premières pages. Je me suis aussitôt retrouvé solidement planté sur le pont du navire, le visage fouetté par les embruns du vide intersidéral, mes rares cheveux flottant aux vents solaires, sabre au poing, verre de rhum – ou plutôt de skye de la N’Ecosse – dans l’autre… Je n’aurais laissé ma place pour rien au monde, car seule compte la Course, aux côtés de fiers et fidèles compagnons ! » -Noosphère lire la suite

« Ce livre est vraiment une bonne surprise, un excellent roman plein de fureur, de trognes et d’humour, agréable à lire et totalement prenant. » -ActuSF lire la suite