PRIX DES FUTURIALES 2012
 
Tout en approfondissant son univers, l’auteur tisse une intrigue encore plus palpitante et entraînante.
Nous en apprenons plus sur le destin passé de Sylvo Sylvain, les raisons de son exil ou de son amitié avec Pixel.

Comme dans Rue Farfadet, Raphaël Albert nous projette dans Panam, un Paris du 19ème siècle décalé : la Révolution française n’a pas eu lieu mais elle couve, les manifestations d’ouvriers sont nombreuses, la ville est la capitale d’un Royaume multiracial où les humains dominent des nains vaincus et des elfes réfugiés au sein de forêts impénétrables. Les centaures-taxis côtoient coches et motos à vapeur. La magie très codifiée par des mages académiciens sert à la vie de tous les jours.

Dans ce deuxième roman, Raphaël Albert reprend ses personnages là où il les a laissés. Les voilà célèbres, installés et les poches remplies. Pourtant, ils vont devoir affronter des entreprises encore plus dangereuses et malfaisantes. Tout en approfondissant son univers, l’auteur tisse une intrigue encore plus palpitante et entraînante. Nous en apprenons plus sur le destin passé de Sylvo Sylvain, les raisons de son exil ou de son amitié avec Pixel.

 

 

LES CRITIQUES

« L’intrigue est plus complexe qu’elle n’y paraît. Le roman est très bien construit, sujet à de multiples rebondissements. L’humour et les jeux de mots sont toujours présents mais ne constituent qu’une composante de l’œuvre, un des éléments de son identité. Raphael Albert nous livre un roman si bien abouti qu’il nous tarde d’en lire le prochain. » Scifi Universe

 

« Un coup de cœur, sous tous les aspects, pour le style, l’humour, l’intrigue, les personnages absolument fabuleux ! Et pour ne rien gâcher, le tome 3 est à venir en 2014, ouf. Bref, qu’attendez-vous pour vous jetez dessus ?? » SFFF 100 %

 

« Dans cette seconde aventure, l’action et les rebondissements se succèdent à un rythme frénétique. L’enquête est bien plus ardue pour nos deux amis et ils vont côtoyer de très près la Grande Faucheuse.  Le lecteur est porter sur un vent de violence et les miasmes du Mal le prennent aux tripes. » La cave aux livres

 

« En résumé, des personnages que l’on ne cesse de découvrir, notamment leur passé pour certains, une histoire qui se corse et s’intensifie, et une fin inattendue ! » Les rats de bibliothèque