Ayant quitté le Royaume de Fagne pour gagner celui d’Obscurie, les traine-vase, nos héros de l’Or et la Toise, cherchent à retrouver le magicien Vorpil. Si le charmant Jodok espère toujours ainsi récupérer sa Candorine en chair et en os, Clincorgne, lui, ne rêve encore que de trésor. Et il n’est pas le seul. Entre autres parce que Renelle, la magicienne qu’on avait laissée transformée en statue flamboyante, n’a pas dit son dernier mot…

 

Nous voilà dans de nouveaux décors, à la rencontre de personnages toujours aussi haut en couleur, et c’est le même charme qui opère, celui des contes et des légendes, dans ce deuxième livre de Ceux des Eaux Mortes. L’écriture, l’inventivité de l’auteur, nous transportent à nouveau dans un monde à la fois baroque et plein d’humour.