Thomas Disch (1940-2008) est né dans l’Iowa. Il fait des débuts remarqués en 1962 dans la revue New Worlds. Avec autant de rigueur que de talent, il anticipe pour l’humanité des avenirs de cauchemars dans les deux grands romans auxquels il doit sa notoriété : Génocides (1965), qui évoque la destruction des humains par des extra-terrestres et Camp de Concentration sur la création artificielle de « génies » humains en laboratoire.