Olivier Gechter est né en 1972. Ingénieur plus intéressé par l’histoire et la lecture que par la mécanique, il a publié une trentaine de nouvelles fantastiques souvent humoristiques, se déroulant à Paris. C’est ce cocktail d’humour, d’ingénierie et de fantasy urbaine que le lecteur retrouvera dans Évariste, son premier roman.

Avec Evariste, il écrit une intrigue qui prend assez vite une tournure de thriller, avec des séances d’espionnage et d’investigation, des combats à coups de sorts et la dégustation de cafés parfois très expérimentaux. est un auteur français né à Roanne en 1972. Novelliste depuis 2001, il est publié d’abord aux éditions Oxymore, puis dans différents supports dont Lanfeust Mag. Il reçoit le prix Zone Franche en 2010. Son premier recueil de nouvelles paraît d’abord en numérique aux éditions Walrusen 2011 puis sous forme d’un recueil papier aux Éditions Voy’el en 2013. En 2013, il publie le premier volume d’une série de courts romans Steampunk, le Baron Noir aux éditions Céléphaïs. Le premier volume, sous-titré « L’ombre du maître espion », particulièrement remarqué dès sa sortie1, il figure dès 2013 dans le Guide Steampunk2 d’Etienne Barillier et Arthur Morgan et figure parmi les nominés au prix Uchronie 2013.