De nombreuses rumeurs courent sur cet homme étrange. Il aurait travaillé dans le domaine de la conception d’usines, de centrales énergétiques, et autres ouvrages d’industrie lourde ; aurait participé, avec deux associés, à la fondation d’une maison d’édition du nom de Harnois, qui publiait des magazines (sur véritable papier) traitant du passé des Origines, cela à une époque où le Réseau était balbutiant ; il aurait utilisé la science des calculateurs de cette même période reculée pour faire renaître des citadelles disparues ; il aurait pratiqué l’Art antique du Jiu-Jitsu, celui de l’escrime ancienne ; participé à des reconstitutions de batailles de l’Age des Ténèbres pré-Expansion ; il aurait habité près de la légendaire Mer Atlantique, mais également en d’autres lieux, dont la capitale Subtile, la ville Eiffel dont le symbole, sauvé, trône maintenant sur E’Rop…

Oui, mes amis, celui qui, avant de coucher l’épique Sacrifice du Guerrier sur papier, rédigeait de courts récits tirés d’anecdotes du passé pré-Expansion, aurait fait tout cela…

Ce que nous pouvons considérer comme sûr, est qu’il naquit de l’union d’une mère du fier royaume de Bretagne et d’un père issu des Terres Normandes, fief des plus vaillants chevaliers qu’il ait été donné de rencontrer, deux régions du pays de la Subtile, langue mythique que seuls quelques Erudits pratiquent encore. Nous savons également que sa passion des récit, des images, de l’imaginaire, fut marquée par les Maîtres des Origines que furent Pierre Pelot, Druillet, R.E. Howard, Caza, San Antonio, Gary Gygax, Jules Valles, les Conteurs de l’Antiquité de cette lointaine époque, et bien d’autres oubliés de nos jours…